Post navigation


Je composte

Le saviez-vous ?

Nos déchets organiques représentent 35 % du contenu de nos poubelles, soit environ 67 kg par habitant et par an sur notre territoire ! La solution ? Je composte !

 

Le Sirtom avec vous

Chez vous ou collectivement, le compostage est un procédé simple et facile de transformation biologique des matières organiques qui permet de réduire le volume d'ordures ménagères traitées par la collectivité et ainsi contribuer à la préservation de l'environnement tout en créant une nouvelle matière première : le compost.

En présence d'eau et d'oxygène une fermentation s'opère : des micro-organismes transforment les déchets pour former, après maturation, du compost, un produit stabilisé, hygiénique et riche, pratiquement indispensable dans les jardins.

Nouveauté 2018 !! le SIRTOM vous propose une initiation de compostage ! Renseignez-vous et inscrivez-vous !

Le compostage collectif

Le compostage individuel

Chaque site se compose de 3 bacs.

- 1 bac pour le stock de broyat :
- Le broyat de bois est utilisé pour tenir le compost aéré afin de permettre la montée en température et participe à l'équilibre carbone/azote du compost. La proportion est en moyenne de 1/3 du volume de matière apportée.
- Il évite l'apparition de moucherons lorsqu'il recouvre les apports frais.

- 1 bac pour l'apport : 
vous pouvez y déposer :
- déchets de cuisine avant cuisson (fruits et légumes)
- coquilles d'œuf
- fleurs sèches (en petites quantité)
- feuilles d'essuie-tout (en petite quantité)
- marc de café et sachets de thé (en papier)

Merci de ne pas y déposer :
- déchets verts (broyez les, ou apportez-les en déchetterie) : vous risqueriez d'étouffer le compost
- matières carnées (viandes, poissons, etc.)
- toutes matières non compostables. (plastique, métal, etc.)
- sauces, graisses et huiles

- 1 bac pour la maturation :
Les matières du bac d'apport sont transférées dans ce bac pour finir leur processus de compostage. C'est pourquoi aucun apport ne peut être fait au risque de rallonger considérablement le temps de fermentation.

La réussite d'un compostage collectif dépend du respect de ces recommandations mais surtout, le site est un succès lorsque le public se l'approprie et en fait un lieu d'échange et de rencontre intégré dans notre paysage urbain.

Ces sites de compostage sont les vôtres et vous y produisez votre compost.

Si votre commune ne possède pas encore de site de compostage et que vous n'avez pas la possibilité ou la volonté de composter chez vous, contactez votre mairie et demandez l'implantation d'une placette de compostage. Votre mairie prendra contact avec nous.

Accéder au forum des composteurs

Si vous désirez composter chez vous, plusieurs solutions s'offrent à vous :
- Le compostage en tas : économique car nul besoin de conteneur, il ne permet pas de protéger le compost des intempéries ou des animaux.
- Le compostage en bac : plastique ou bois, le bac de compostage permet un compostage plus rapide car il permet de maintenir la chaleur et l'humidité.

Pour vous permettre de transformer chez vous vos déchets compostables, le Sirtom met à votre disposition pour 10 € un bac de compostage en bois, à retirer au Sirtom de la vallée de la Grosne, ZA du Pré-Saint-Germain à Cluny. Il vous sera également remis un bioseau qui vous servira à stocker vos déchets avant de les emmener au compost.

Comment réussir mon compost ?
La recette est plutôt simple : en tas ou en bac, le processus est le même.

Voici quelques petits conseils de base :

> Vous pouvez y déposer tous vos déchets de cuisine avant cuisson ou non cuits (agrumes, épluchures etc...), sachets de thé et marc de café, feuilles de papier essuie-tout, coquilles (noix, huitres, moules etc...). Vos déchets cuits devront être bien étalés pour ne pas s’agglomérer et faciliter leur dégradation.
> Brassez votre compost régulièrement (tous les 15 jours) et uniquement sur les 25 cm supérieurs.
> Passez votre compost en maturation au bout de 6 mois. Plein ou non, votre bac de compost devra être vidé au bout de cette période pour permettre une bonne maturation. Laissez-le mûrir tranquillement en tas recouvert de paille et commencez un nouveau cycle de compostage.
> Pensez à préserver l'équilibre matières humides (épluchures etc.) et matières sèches (broyat, brindilles) soit 1/3 minimum de matières sèches pour 2/3 d'apport.
> Ne compostez pas vos tontes et feuilles mortes dans votre composteur, vous l'étoufferiez. Laissez composter vos feuilles mortes à part, pour créer un terreau qui allégera votre compost pour le rempotage. Pour votre tonte, faites-en un paillage ou mulcher (utiliser ses déchets verts), vous l'intégrerez ainsi sans peine à votre sol.

Sites de Compostage sur notre Territoire

Légende

Sites de compostage :

  • collectifs :                  
  • en établissement :     
  • en jardin partagé :

Cliquez sur une icône pour plus d'information


 

Pour aller plus loin

> Pour les matières sèches : Le Sirtom a réuni 5 partenaires dispersés sur le territoire afin de vous permettre de broyer chez vous vos branches et vos déchets verts. Profitez d'un prêt gratuit et d'un tarif préférentiel sur une tondeuse/mulching et un broyeur et qui vous permettra de produire simplement, votre réserve de broyat pour votre paillage ou votre compost.
Rendez-vous sur la page "Au jardin"

> Des liens utiles pour compléter vos connaissances :

réseau compostcitoyen-rhonealpes

http://www.aujardin.info/fiches/compost.php
http://compostaction.org/compostage/comment-composter
http://www.terrevivante.org/438-le-paillage-pour-proteger-la-terre.htm
http://lecompost.info/